Informations pratiques lors de votre séjour en Iran

Voyager en Iran

Séjour organisé

L’un et l’autre ont leurs spécificités. Voyager seul revient généralement moins cher et le choix de l’itinéraire est libre si on a l’habitude mais certains déplacements et certaines activités peuvent s’avérer difficiles à réaliser et à comprendre si on n’a pas de contacts sur place, la barrière de la langue peut être aussi un obstacle difficile à surmonter. Si le voyageur est un bon communiquant, il fera par lui-même de nombreuses rencontres riches en émotions.

Voyager grâce à un circuit organisé permet un encadrement de votre itinéraire, des explications claires, un prise en charge lors de vos déplacements et de vos visites et une assistance en cas de problèmes de sante ou autre. Certes plus onéreux, mais bien pratique pour éviter de se perdre dans ce grand pays.

Douanes

Les règles douanières sont assez strictes en Iran. De façon générale, la drogue est strictement interdite et les sanctions peuvent aller jusqu’à la peine de mort. Les armes, les publications pornographiques sont interdites, l’alcool également.

D’autres éléments peuvent susciter l’intérêt des agents de la douane sont les livres étrangers et supports vidéos et audio qui peuvent avoir un caractère offensant ou trop politisé, ceux-ci sont susceptibles d’être confisqués.

À emporter avec vous en Iran

Il n’est pas nécessaire d’arriver en Iran alourdi avec des denrées alimentaires et une trousse de toilette pleine à craquer. La plupart des éléments essentiels peuvent être facilement trouvés dans les grandes villes, à des prix raisonnables. Une profusion de petits magasins ou « super » vous proposeront les éléments nécessaires à la vie courante, dentifrice, soins du corps etc… Les articles plus élaborés comme les crèmes de soins, les shampoing et gel douche occidentaux, se trouvent dans toutes les pharmacies respectables.

Santé 

De façon générales, l’Iran est un pays sur pour voyager et les maladies tropicales ne sont pas présentes, néanmoins il peut arriver de façon internationale que certaines maladies soient contagieuses, spécialement dans les aéroports, il faut donc respecter les principes de bases afin de se prémunir. Les problèmes les plus récurrents sont les indigestions, les insolations et la déshydratation. Il conviendra donc de faire attention aux endroits dans lesquels on mange, se protéger suffisamment du soleil et surtout boire beaucoup d’eau. Aucun vaccin n’est nécessaire pour voyager en Iran, néanmoins se prémunir contre l’hépatite et la fièvre typhoïde est recommandée.

En cas de douleur, de fièvre ou de gène particulière durant votre séjour, vous pourrez consulter un médecin sur place, la qualité des soins en Iran est bonne, de nombreux médecins et spécialistes sont formes dans de grandes universités étrangères et les standards européens sont en vigueur dans de nombreux établissements. N’hésitez pas à nous consulter en cas de problèmes.

Sécurité des voyageurs 

Contrairement aux idées reçues, véhiculées par les medias occidentaux, l’Iran est un pays sur, ou les voyageurs sont en sécurité, et une attention particulière leur est accordée. Certains diront qu’il s’agit de mesures de surveillance, d’autres diront qu’il s’agit de mesures de protection des voyageurs. A chacun son point de vue bien entendu.

Il convient de respecter les principes de base afin de voyager tranquillement. Faire attention à ses effets personnels, ne pas porter des bijoux en profusion afin d’attirer l’œil de personnes malintentionnés, respecter les interdictions concernant la prise de photographies dans des endroits officiels (les panneaux sont là pour vous le rappeler), demander aux gens avant de prendre une photo d’eux, c’est une règle de politesse que beaucoup de voyageurs ne respectent malheureusement pas et pourtant c’est une règle de savoir vivre essentielle, beaucoup de personnes ne veulent pas se retrouver sur les réseaux sociaux sans un accord préalable, l’Iran est pays ou la vie privée à une importance particulière, et un pays musulman qui respectent des règles que l’on doit accepter lors de son séjour.

Code vestimentaire

Pour les hommes: En Iran, le port du short dans les lieux public n’est pas permis. Il n’y a pas de problèmes pour les tee-shirts à manches courtes, on évitera également de porter des vêtements avec des signes pouvant offenser la population.

Pour les femmes: Toutes les femmes à partir de neuf ans sont tenues de porter un hijab (voile). Il est important de faire un petit rappel explicatif à ce sujet pour les voyageuses.

D’une façon générale, les femmes iraniennes se divisent en deux catégories : Celles qui portent le chador un long voile noir qui ressemble plus à une cape, recouvrant la tête et allant jusqu’aux chevilles, laissant apparaitre très largement le visage. Il ne s’agit pas du voile intégral que l’on peut voir dans d’autres pays.

Et il y a les femmes qui portent un hijab de façon plus décontractée, laissant la plupart du temps apparaitre la partie avant des cheveux. C’est ce moyen que les voyageuses étrangères utiliseront le plus souvent (sauf dans les mosquées ou certains principes sont à respecter bien évidemment). Il conviendra également aux femmes de porter des vêtements recouvrant leurs fesses, généralement le “manto” que portent les iraniennes est un gilet long, très fin en été. Le choix des couleurs pour les vêtements des femmes n’est pas du tout un problème les iraniennes jouent avec les couleurs et l’élégance est remarquable malgré certaines restrictions.

Formalités: Obtention du visa au consulat d’Iran à Paris, pour les ressortissants français, passeport valide plus de 6 mois après la date de retour et sans visa israélien. Impérativement 1 mois avant le départ, déposer votre passeport et 2 photos d’identité identiques et de face, 1 formulaire remis par le consulat à remplir, il peut également être renseigné sur le site de l’Ambassade. Pour un voyage de moins de 2 semaines, le visa peut éventuellement être obtenu à l’aéroport de Téhéran.

Population

72 millions d’habitants dont 15 millions vivent à Téhéran. Persans (ou Farsi, 65%), Azéris (25%), Kurdes, Lors, Arabes, Turkmènes, minorités arméniennes et nomades.

Climat

L’Iran est un pays qui a quatre saisons distinctes, chacune d’elles offrant un charme particulier. L’Iran étant un vaste pays (sa superficie équivalant à trois fois la France), le climat varie d’un endroit à l’autre. En hiver : froid sur le plateau central (altitude variable entre 1200 et 1800 mètres). Chaud sur le Golfe Persique et dans la région d’Ahwaz et de Suse. Le printemps et l’automne : la température y est très agréable. Quelques averses peuvent survenir dans l’Ouest et sur les reliefs, en revanche dans le sud, à Suze et Shiraz par exemple, la température oscille dans la journée entre 25° et 30°. En été : chaud et sec (30° en moyenne) et très chaud sur le Golfe Persique (45° et davantage). Téhéran : Un printemps ensoleillé et pluvieux à certains moments avec ses montagnes encore enneigées ; un été chaud et heureusement, par sa situation géographique, proche des sommets montagneux pour se rafraîchir ; un automne doux la journée et plus frais en fin de journée, menacé de quelques pluies et vents; un hiver rude et enneigé jusque dans la ville où le thermomètre descend sous zéro.

Santé

Aucun vaccin obligatoire.

Décalage Horaire

L’Iran est en avance de 2h30 sur la France en été et en hiver.

Devises

Les euros se changent facilement dans les hôtels en Iran. On peut également régler ses achats en euros dans les bazars. Les dollars sont acceptés partout : prévoir des petites coupures (postérieures à 2001) et en bon état. Les cartes de crédit ne sont généralement pas acceptées (sauf exception). La Mastercard est parfois acceptée par la banque, les cartes Visa et Eurocard sont de mieux en mieux acceptées par les marchands de tapis (au-delà de 100€ d’achat / tapis 1m x 50cm). Les cartes Visa Premier et Gold sont souvent refusées. Vous pouvez changer des devises dès votre arrivée à l’aéroport (guichet de banque dans la salle des bagages), ou à votre hôtel. Ne changez pas d’emblée une grosse somme d’argent : on peut souvent payer en euros ou en dollars à Téhéran ou à Ispahan. Vous aurez du mal à changer vos rials excédentaires à la fin du voyage. Les boutiques Duty Free de l’aéroport de Téhéran sont moins bon marché que les commerçants. 1 EURO = 13 700 rials et 1 USD = 9680 rials (juin 2009)

Pharmacie et santé

L’Iran jouit d’une bonne situation sanitaire. Les problèmes sont liés à la fatigue, à la chaleur et au changement d’alimentation. Consultez votre médecin avant de partir.

Hôtels

L’Iran offre une variété d’hôtels de 3 à 4 étoiles dont le confort et la qualité de service sont proches des normes européennes. En ce qui concerne les réservations, un changement de dernière minute est toujours possible, car les capacités du parc hôtelier iranien sont limitées.

Blanchissage

Possible dans les grands hôtels : donné le matin, votre linge vous est rendu le soir ou le lendemain matin.

Internet

Service Internet dans les grands hôtels.

Transports

L’autobus, même s’il est récent et confortable, sera lent car la vitesse est extrêmement limitée et contrôlée pour les cars de tourisme. Le réseau routier est excellent mais les distances de ville à ville sont considérables. Les trajets vous paraîtront longs, mais sont incontournables. Vous apprécierez ainsi les paysages.

Photo et cinéma

Il est interdit de photographier les lieux «sensibles» : casernes et camps militaires, aéroports, ponts, etc. Attention à ce qui se trouve dans votre ligne de mire. Pour les monuments historiques, suivez les indications de votre guide iranien. Les caméras vidéo sont autorisées. La luminosité est forte. Certaines visites et les bazars sont couverts et sombres. Les iraniens sont très ouverts sur la photo : demandez-leur cependant d’abord la permission.

Téléphone

En général les portables français fonctionnent bien. (Orange et autre…). Possibilité de téléphoner par internet (3 à 5€ les 30-40 minutes) ou d’acheter des cartes de téléphone (bon marché). Indicatif de pays : 00 98. Code international pour sortir du pays: 00. suivi du numéro du correspondant.

Fêtes nationales et jours fériés

Les musées, bazars et principaux sites de Téhéran, ainsi que les bazars de Chiraz et Ispahan sont fermés le vendredi. Ramadan : le principal événement annuel est le mois de jeûne. Il est suivi de la fête d’Eid-Fitr. Achoura : anniversaire du martyre de l’Imam Hussein, troisième imam des chiites. Cet anniversaire est suivi de l’Arbaeen, 40 jours plus tard. Anniversaire du prophète Mahomet. Ces fêtes sont relatives au calendrier lunaire. 11 février : Anniversaire de la révolution islamique de 1979. 20 mars : Jour de la nationalisation du pétrole. 21 au 24 mars : Eid-é No Ruz, le nouvel an iranien. 1er avril : Anniversaire de la proclamation de la République Islamique. 2 avril : 13e jour de la nouvelle année iranienne. 4 juin : Anniversaire de la mort de l’Imam Khomeyni. 5 juin : Anniversaire de l’arrestation de l’Imam Khomeyni en 1963. 8 septembre : Jour des martyrs de la Révolution.

Vêtements

Prévoyez vêtements et foulards de coton, de couleur claire, voire un chapeau de paille (à porter sur ou sous le foulard). L’Iran impose à ses visiteurs de se conformer à un certain nombre de règles concernant l’habillement. Les touristes occidentaux bénéficient parfois d’une certaine tolérance… Le foulard est toujours obligatoire, y compris dans les hôtels et restaurants. Choisissez-le léger, en coton ou en mousseline de coton. Soie et synthétiques sont chauds et glissants. Pour la visite des mausolées, on fournit aux dames le traditionnel tchâdor (grand voile enveloppant tout le corps). En été : prévoyez des chemises longues ou des tuniques à manches longues sur un pantalon léger ou une jupe longue. Evitez surtout les tissus transparents. Les sandales ouvertes sont acceptées. Le port du short ou de la mini-jupe n’est pas autorisé. La couleur des vêtements n’a pas d’importance. En hiver : foulard, manteau long ou rûpûsh local, jupe longue ou pantalon. Chaussures : Choisissez-les confortables, fermées pour les sites archéologiques rocailleux, et peu sensibles à la poussière. Vous devrez retirer vos chaussures dans certaines mosquées. Ayez alors des chaussettes à portée de la main.

Distractions

• Concerts de musique classique : très beaux, mais dont les programmations sont parfois difficiles à obtenir.
• Théâtre de marionnettes (Haji Firouz) : une tradition très ancienne visible dans certains restaurants et certaines salles de spectacles.
• Zour Khaneh : la maison de la force. Le maître de cérémonie y entraîne les gymnastes (appelés « preux » en persan) au son de son tambour, en déclamant « le livre des Rois » de Ferdowsi et les grands poètes persans. Ces « temples » dédiés à la force virile, à la courtoisie et au respect de l’islam sont à visiter absolument .
• Les maisons de thé : « Chai Khaneh ». La plus ancienne et la plus iranienne des formes de distraction, où l’on vient passer le temps, boire le thé et fumer une pipe à eau (Narguileh).
• Le bazar où l’on trouve tout : l’or, les bois, les étoffes, les patios, les fontaines, l’animation et la fraîcheur.
• Les jardins très fréquentés. Autour du bassin « miroir du monde », un art persan composé de chemins d’eau, arbres et fleurs que la chaleur exalte.
• La visite des monuments religieux est ouverte à tous les étrangers à l’exception du mausolée de l’Imam Reza à Mashad, de celui de Hazrat-e-Massoumeh (sœur de l’Imam Reza), situé à Qom et à Shiraz (frère de l’Imam Reza).

Visites et excursions

Choix de différents circuits classiques ou d’aventures pour découvrir les grandes villes du pays, les déserts de Kavir et Lut ainsi que les montagnes et les bords du Golfe Persique, voire la mer Caspienne. Ce voyage peut être combiné avec la visite des pays voisins.

 

Comments are closed